Conférence du Dr. Furuhashi sur « Le phénomène du Hikikomori globalisé.

Le phénomène du Hikikomori globalisé.

Le retrait social dans les sociétés de compétition.

Exemples en France et au Japon

lundi 4 mars 2019 de 18 à 20: 00H.

Amphi. Lagache de la Faculté de psychologie de l’Université de Strasbourg.
12 rue Goethe, entrée par le jardin du Palais Universitaire.

La conférence sera suivie d’un débat animée par Marie-Frédérique Bacqué, Pr. de psychopathologie clinique et directrice de SuLiSoM-EA3071.

Tadaaki Furuhashi est psychiatre et Maître de conférences en médecine dans le département de psychopathologie et psychothérapie du Centre général de conseil aux étudiants de la Faculté de médecine de l’Université de Nagoya au Japon.

Pour en savoir plus : conférences

Conférence gratuite et libre d’accès.

25 février 2019, 18h – 20h, Amphi Lagache

« Réflexions théorico-cliniques sur l’identité sexuelle »

avec :
Anne Thevenot, Psychologue, Pr de Psychologie clinique, SULISOM-Unistra
Claire Metz, Psychologue-Psychanalyste, MCF-HDR, SULISOM-Unistra

Lieu : Amphi Lagache, Faculté de psychologie, 12 rue Goethe – 67000 Strasbourg

Séminaire libre d’accès ouvert aux professionnels

Programme du cycle des conférences du séminaire « corps, normes, sexualités » Dialogue Interdisciplinaire : Ici

le jeudi 7 mars  2019, de 18h30 à 20h. Amphi Viaud – Faculté de psychologie, Unistra,  12, rue Goethe – 67000 Strasbourg

Anne Thevenot et Isabelle Galland présentent l’ouvrage :

« Quand le corps se défait. Moments dans les psychoses », Éditions Navarin / Le Champ freudien, décembre 2017.

En présence de l’auteur :  Hervé Castanet

Quand tout s’effondre et que le corps se défait, où trouver ancrage ? Comment contrer la dérive, quand le symbolique n’ordonne plus notre monde ? Un psychanalyste présente quatre cas – plus un, célèbre, celui d’Antonin Artaud.
Il démontre en quoi s’orienter du dernier enseignement de Lacan a des effets radicaux pour la clinique, spécialement appliquée aux psychoses. L’interprétation freudienne visait la vérité ; l’orientation par le réel vise la jouissance qui trouve son lieu d’écriture dans le corps. Aujourd’hui, la pratique analytique a nouvelle boussole.
Dans l’expérience d’une psychanalyse, se tisse un nouage du réel, du symbolique et de l’imaginaire où se puise matière à inventer. Quand le réel cogne, loin des solutions supposées valoir pour tous, les inventions, ainsi élaborées et soutenues sous transfert, sont des réponses inédites et singulières pour tenir dans la vie.

Hervé Castanet est Professeur des universités, membre de l’École de la Cause freudienne (ecf) et de l’Association mondiale de psychanalyse (amp), il est psychanalyste à Marseille et a publié une trentaine de livres, dont Homoanalysants (Navarin / Le Champ freudien, 2013).

Entrée gratuite, sans inscription. Séminaire Ouvert aux professionnels et étudiants

18 mars 2019, 18h – 20h, Amphi Lagache

« Ce que nous enseignent les enfants et les adolescents transgenres »

Avec :
Thierry Goguel d’Allondans, Anthropologue, ESEIS – ESPE – DYNAME, Université de Strasbourg

Lieu : Amphi Lagache, Faculté de psychologie, 12 rue Goethe – 67000 Strasbourg

Séminaire ouvert aux professionnels

Programme du cycle des conférences du séminaire « corps, normes, sexualités » Dialogue Interdisciplinaire : Ici

Anne Thevenot et Isabelle Galland présentent l’ouvrage :

« L’évaluation neuropsychologique en clinique adulte », Éditions Dunod, octobre 2018.

Auteur : Senja Stirn

le jeudi 7 février 2019, de 18h30 à 20h

En présence de :  Senja Stirn

Lieu : Amphi Viaud – Faculté de psychologie, Unistra,  12, rue Goethe – 67000 Strasbourg

Cet ouvrage propose un guide complet de l’évaluation des troubles cognitifs chez l’adulte (adolescent, adulte, âge avancé). Il fournit conseils pratiques et approche théorique quant au choix des tests psychométriques (passation, normalisation, interprétation). Il synthétise les données les plus récentes de la neuropsychologie tant au plan théorique qu’au plan de l’élaboration des tests. Un guide incontournable pour remplir avec efficacité les étapes d’un diagnostic fiable et précis dans le contexte des lésions neurologiques et dans le cadre du diagnostic différentiel : neurologie:psychopathologie).

Senja Stirn est Docteur en psychologie, praticien-chercheur (neuropsychologie et psychologie psychanalytique, CH de Rouffach, Haut Rhin), enseignante à Psychoprat’ (Lyon – Paris) pendant une 15-aine d’années, formatrice, présidente du Réseau national des psychologues et secrétaire de l’association Alsace Mémoire.

Entrée gratuite, sans inscription. Séminaire Ouvert aux professionnels et étudiants

Conférence publique animée par Marie-Frédérique Bacqué et le docteur Julie Rolling, pédopsychiatre, responsable du centre d’accueil médico-psychologique des HUS pour l’association SOS Amitié à l’occasion de la journée nationale de prévention du suicide.

Mardi 5 février à 19h30

Église protestante Saint-Pierre-le-Vieux, 1 place Saint-Pierre-le-Vieux, 67000 Strasbourg

Thèmes de la soirée :

Marie-Frédérique Bacqué  : « Ceux qui restent  » et les caractéristiques du deuil consécutif au suicide d’un proche, particulièrement d’un adolescent.

Julie Rolling : « la tentation du suicide  » chez les jeunes et les moyens de le dépister.

Soirée d’information orientée sur le mal-être des jeunes. La moitié des appels à l’aide passant par l’association SOS Amitié sont le fait de jeunes entre 12 et 25 ans. La cinquantaine d’écoutants bénévoles strasbourgeois reçoivent « très souvent  » des appels de familles dont un enfant s’est suicidé.

Article dans les DNA : DNA Strasbourg Jeudi 31 janvier 2019

 

Anne Thevenot et Isabelle Galland présentent l’ouvrage :

« Énigme du corps féminin et désir d’enfants. De la gynécologie à la psychanalyse en PMA», Éditions Champ social, février 2018.

Auteur : Catherine Vacher-Vitasse

le jeudi 24 janvier 2019, de 18h30 à 20h

En présence de :  Catherine Vacher-Vitasse 

Lieu : Amphi Viaud – Faculté de psychologie, Unistra,  12, rue Goethe – 67000 Strasbourg

Énigmes du corps féminin et désir d’enfant. Désirer un enfant reste une énigme et le corps féminin un mystère ! Il ne répond pas toujours là où on l’attend, au grand dam de celle qui l’habite. Que faire alors des symptômes bruyants du corps qui ne trouvent pas réponse avec la médecine, de l’infertilité qui résiste aux techniques de PMA ? L’inconscient y aurait-il sa part ? Dans sa pratique de gynécologue puis d’analyste, l’auteure rencontre des femmes et des couples pour lesquels le désir d’enfant reste insatisfait, désir qui s’origine de la sexualité infantile et de la sexualité féminine. S’appuyant sur les travaux de Freud, de Lacan et de quelques autres, elle montre comment, au cas par cas, un désir d’enfant peut s’élaborer et se particulariser dans la rencontre avec un psychanalyste. Lorsque la demande d’enfant se porte dans un Centre d’Assistance Médicale à la Procréation (AMP), la présence de l’analyste trouve sa pertinence pour entendre les bouleversements que peuvent induire pour un sujet les nouveaux modes de procréation. À la veille de la révision des lois de bioéthique ce livre ouvre sur les débats à venir du droit à l’enfant conçu par AMP.

Catherine Vacher-Vitasse est psychanalyste, gynécologue, Bordeaux

Entrée gratuite, sans inscription. Séminaire Ouvert aux professionnels et étudiants

Anne Thevenot et Isabelle Galland présentent l’ouvrage :

« Autisme. Quelle place pour la psychanalyse ? », Editions Michèle, 7 juin 2018.

Auteur : Juan-Pablo Lucchelli, Préface : Jean-Claude Maleval, Postface : Ariane Giacobino

le jeudi 22 novembre 2018, de 18h30 à 20h

En présence de :  Juan-Pablo Lucchelli

Lieu : Amphi Viaud – Faculté de psychologie, Unistra,  12, rue Goethe – 67000 Strasbourg

Il est maintenant largement admis que l’autisme, quelles que soient les formes cliniques qu’il prenne, est un trouble neurobiologique qui détermine un rapport différent aux autres et au monde. Une fois l’origine neurobiologique admise, l’enjeu, pour les soignants, pédagogues et parents des autistes adultes et enfants, est de leur faire une place dans ce monde, chacun selon leur spécificité. En France, et en raison de l’influence de la psychanalyse, il y a toujours eu une tendance à considérer que l’autisme était une psychose infantile.
Un des premiers cas d’autisme a été décrit par la psychanalyste Mélanie Klein (le fameux « cas Dick ») dans les années 30. Au début des années 50, quand en France on connaissait peu le travail pionnier de Léo Kanner, Jacques Lacan, devançant ainsi la notion actuelle d’attention conjointe, s’est intéressé au cas Dick, pour lequel il a développé un « modèle optique » de la personnalité, sans toutefois se prononcer quant à son diagnostic.
Ce livre explore différentes approches théoriques de l’autisme depuis la psychanalyse jusqu’aux sciences cognitives. Son auteur prend appui non seulement sur la littérature scientifique, mais aussi sur des exemples cliniques de sa propre pratique pour arriver à une conclusion précise quant à l’indication du traitement psychanalytique des autistes. Le psychanalyste peut-il à lui seul être une réponse thérapeutique à l’autisme ? Certainement pas.
La psychanalyse est-elle indiquée chez les autistes ? Elle l’est à condition qu’elle refonde entièrement sa conception de l’autisme, comme certains psychanalystes l’ont fait ces dernières années, ce dont ce livre fait état.

Juan-Pablo Lucchelli, est psychiatre et psychanalyste à Paris, médecin responsable du CMP pour enfants et adolescents de la Courneuve (hôpital de VilleÉvrard), membre associé du “Laboratoire de Psychopathologie et Clinique Psychanalytique”, E.A. 4050, Université de Rennes 2.

Entrée gratuite, sans inscription. Séminaire Ouvert aux professionnels et étudiants

SOUTENANCE DE THESE de Cécile Bréhat

Date : 14/12/2018

Horaire : 13h00

Lieu : Amphi Lagache, Université de Strasbourg

Titre : Construction du maternel dans les situations de grande prématurité

Composition de jury :

  • Anne Thevenot, Directrice de recherches, Université de Strasbourg
  • François Ansermet, Rapporteur externe, Université de Genève, Suisse
  • Denis Mellier, rapporteur externe, Université de Besançon
  • Liliane Goldsztaub, Examinatrice interne, Université de Strasbourg.