Axe 2


« Médecine et psychopathologie »

Cet axe étudie les effets subjectifs d’une atteinte somatique ou psychique. Il traite à la fois des pathologies actuelles et des pathologies plus anciennes d’un individu. Leur historicité vécue est analysée à la fois sur le plan des représentations de l’époque et sur celui des vestiges de ces représentations, telles qu’elles sont encore colportées aujourd’hui dans l’inconscient individuel et collectif et encore dans les attitudes et les stéréotypes transmis par les soignants, les malades, la société. Les approches scientifiques de cet axe sont toujours inductives : le principe est de partir de la clinique ancienne ou contemporaine pour parvenir à la compréhension d’un phénomène ou à la conception d’une théorie. Nos méthodes sont essentiellement cliniques et psychopathologiques. L’approche psychanalytique
permet de recueillir un discours, des comportements, dans un cadre donné, avec un chercheur conscient des éléments contre-transférentiels contribuant à l’interprétation du cas.
Les résultats s’adressent aux chercheurs disciplinaires et autres, mais aussi aux professionnels. Les doctorants et les étudiants de Master sont associés à ces recherches et résultats.

Répercussions psychiques d’une maladie somatique ou d’une maladie psychique

Trois chercheurs s’intéressent particulièrement aux répercussions d’une maladie somatique. M-F Bacqué avec les cancers (psycho-oncologie), M. Jacquot avec les maladies neuromusculaires rares et l’assignation du sexe à la naissance dans le cas d’une indétermination génitale, enfin O. Putois dont l’objet d’étude principal est la transmission et l’identification psychique en médecine génétique. Pour l’expérience subjective des atteintes psychiques, M-F Bacqué continue d’étudier toutes les facettes du deuil (manifestations psychiques et mentales), bien qu’il s’agisse d’un phénomène normal.

Thématiques de recherches

  • Problématiques psychiques et maladies somatiques graves – Mentalisation, prévention et traitement de pathologies somatiques lourdes (M-F Bacqué, J. Graffi, M. Coriano) (cancers, démences, cardiopathies…). Analyse des capacités de mentalisation de patients atteints de cancer ou demandant une chirurgie de l’obésité. La même méthodologie est utilisée par différents doctorants dans le cadre d’une somatisation grave (obésité) ou d’une maladie grave (cancer pulmonaire). Aspects conscients et inconscients des effets des nouvelles thérapeutiques médicales et psychiatriques.
  • psychopathologies et processus thérapeutiques : Études du fonctionnement psychique normal et pathologique. Recherches sur les psychothérapies référencées à la psychanalyse : Les familles de malades bipolaires et les patients : articulation des groupes thérapeutiques et de formation avec les HUS (M-F Bacqué, C. Metz, G. Bertschy, A. Thevenot). Le soutien des parents qui ont perdu un bébé : comment supporter le deuil et la mort d’un enfant grâce au groupe (M-F Bacqué, L. Sani). Les groupes Balint dans la formation à la relation thérapeutique. En collaboration avec la faculté de médecine de Strasbourg et la Société Médicale Balint (M-F Bacqué, P. Guillou)
  • Nouvelles nosographies psychopathologiques et processus de changement psychothérapique et psychanalytique : Médicalisation des difficultés scolaires  (Etude des dispositifs de prévention du décrochage professionnel des enseignants débutants du 1er
    degré  et Approche clinique des difficultés scolaires et élaboration de dispositifs de remédiation, Claire Metz) ; Burnout chez les psychologues et psychiatres en oncologie (M-F Bacqué) ; Études des processus psychiques à l’œuvre chez les personnes adhérant ou basculant dans uneidéologie extrémiste (politique et/ou religieuse) et pouvant commettre des violences publiques.  (Patricia Cotti)
  • Construction de l’identité aux différentes époques de la vie (enfance, adolescence, maladie, vieillissement, mort) et au travers des processus de mentalisation – démentalisation.
  • Transmission et identification en médecine génétique : Réflexion métapsychologique sur l’identification, en particulier primaire ; Rôle de l’identification en médecine génétique (financé par le Conseil Scientifique de l’UniStra depuis mai 2016) ; Incidences subjectives et sociales de la médecine génétique : « projet de parentalité en contexte d’ostéogenèse imparfaite » avec le CHU Necker de Paris, financé par le programme interdisciplinaire « La personne en médecine » (Sorbonne Paris Cité) (O. Putois); Impact de la surdicécité d’origine génétique sur la construction identitaire du sujet, financé par la Fondation Maladies rares et lié à la RHU Light4Deaf/ANR (O. Putois) / Co-coordination (volet psychologie) du volet SHS de la Fondation Hospitalo Universitaire TRANSLAD (anomalies développementales d’origine génétique, INSERM/U. de Bourgogne, dir. Pr. L. Faivre) & responsabilité du groupe de réflexion français des psychologues sur le Séquençage Génétique de Nouvelle Génération de la Société Française de Médecine Prédictive et Personnalisée à l’invitation du Pr. L. Faivre (O. Putois); Approche clinique et psychopathologique des répercussions de la maladie neuromusculaire rare
    sur l’identité sexuelle (M. Jacquot, I. Gernet, EA 4056- Université Paris Descartes, C. Schweitzer, PUPH, EA 3450- CHU de Nancy) CPP Est-IV (29/04/2014, M. Jacquot investigatrice principale)

 

  • Marie-Frédérique Bacqué (Pr),
  • Patricia Cotti (MC),
  • Mélanie Jacquot (MC),
  • Olivier Putois (MC)

Les membres associés :

  • Stéphane Gumpper, docteur en psychologie (Membre associé de l’EA)
  • Sébastien Dupont, docteur en psychologie, psychologue, Erstein

Partenariats de recherche

  • Putois O., 2015 « Étude psychodynamique de la représentation de la parentalité et de son impact identitaire chez les adolescents et jeunes adultes atteints d’ostéogenèse imparfaite à transmission dominante ».

    Partenaires : Pr. V. Cormier-Daire (PU-PH) et Dr. G. Baujat, service de Médecine Génétique & Centre de Référence des Maladies Osseuses Constitutionnelles & Equipe « Bases moléculaires et physiopathologiques des  ostéochondrodysplasies »/INSERM 1163 de l’IHU Imagine/CHU Necker. En partenariat avec le CHU Cochin. Projet validé par l’IRB de l’INSERM début février 2015.

    => recherche soutenue par le LabEx « WHo am I? » Déterminants de l’identité, de la molécule à l’individu (12 k€) et par le Programme Interdisciplinaire « La personne en médecine » (Sorbonne Paris Cité)

  • Putois O., 2016 « Déterminants psychosociaux de l’impact du handicap de surdicécité sur l’autonomie au sein du parcours de vie chez les personnes atteintes des syndromes de Usher, Wolfram et Stickler », Lauréat du  3ème appel à projets « Sciences humaines et sociales & maladies rares » de la Fondation Maladies Rares.

    => projet porté par R. Potier (MCU, Paris Diderot) ; O. Putois est responsable du volet Psychologie clinique sur le pôle de Strasbourg.

    Partenaires : CRPMS-Paris Diderot ; ISCC CNRS ; Centre de Référence des Surdités d’origine Génétique (INSERM U587, Dr. Marlin), IHU Imagine/CHU Necker ; Service de Médecine Génétique du CHU Montpellier (Pr. Hamel) ; CHNO des Quinze-Vingts de Paris (Pr. Sahel) ; Service de Médecine Génétique du CHRU de Strasbourg/CARGO (Pr. Dollfus) ; Department of Psychiatry & Behavioral Science, Stanford University (Pr. O’Hara). Montant total  : 90 000 €.

Autres partenariats nationaux

EA 3071 – Société de Thanatologie : création d’un réseau international de thanatologie avec les universités de Turin, de Bologne (Italie), de München (Allemagne), université de Montréal (Canada), société espagnole et internationale de thanatologie de Tenerife (Espagne),  (Axe 2 : psychosomatique) pour la recherche sur la mort, le deuil et l’euthanasie.

EA 3071- Société Balint en réseau dans le cadre de groupes de parole de soignants, que M-F. Bacqué anime à Strasbourg avec des médecins généralistes, des internes en médecine générale de l’UDS et des animateurs de groupes de parents en deuil, (Axe 2 : psychosomatique)

Partenariats locaux

EA3071 – UNAFAM : travail clinique en réseau local avec le monde associatif: dans le cadre d’animations de groupes de malades bi-polaires et de leur famille (Axe 2 : psychosomatique)

EA 3071 – Association Nos tout-petits d’Alsace : Ce cadre associatif a permis un travail thérapeutique en direction des parents qui ont perdu un bébé autour de la naissance et de développer une collaboration les prémisses d’une collaboration de recherche avec le service de Maternité de l’hôpital de Hautepierre, (collaboration avec Dominique Merg présidente de NTP-Alsace et psychologue aux HUS). Cette recherche sur la prévention des conséquences psychopathologiques du deuil périnatal est terminée et a donné lieu à un article sur l’étude comparative de deux populations confrontées au deuil de l’enfant, les uns dans les mois qui suivent la naissance, les autres alors que l’enfant n’est encore qu’un fœtus.

Liens

American Psychiatric Association annual meeting – APA 2013 :
L’évolution à long terme des personnalités borderlines : Voir la vidéo
  • Colloque international : Mort et Médecine, 19 et 20 novembre 2011 colloque international organisé par l’unité de recherche :Subjectivité, Connaissances et Lien social – EA 3071, Faculté de Psychologie, UDS

Programme

Encore synonyme d’échec médical, de perte d’intérêt pour le malade, de passage de relais aux familles, aux religieux et maintenant aux bénévoles d’associations ou aux psychistes, la mort ne peut plus être rejetée aux confins du système de santé ou, pire, du système économique (…) Lire la suite…

  • « Dictionnaire de psychologie et psychopathologie des religions », Ed Bayard, 2013, sous la direction de : Stéphane Gumpper et  Franklin Rausky. A également participé à l’écriture du dictionnaire de l’EA 3071 : Marie-Claude Casper, MCU, HDR, EA 3071

Un dictionnaire présentant, à tous les lecteurs de langue française, les concepts clefs et les grandes personnalités de la psychologie et de la psychopathologie des religions : pourquoi ? Il nous faut expliquer le sens et l’ambition de cette entreprise inédite. Commençons par rappeler que, depuis les origines de la psychologie moderne comme discipline scientifique, il y a plus d’un siècle déjà, de nombreux dictionnaires et encyclopédies ont été publiés, dans le monde entier, proposant au public des clefs pour comprendre tous les domaines de l’exploration et de la connaissance de la vie de l’esprit humain. De nouveaux champs d’investigation savante sur l’homme, ses motivations, ses tendances, ses désirs, ses troubles, ses passions, ses complexes, ses émotions ont été jusqu’alors appréhendés et explorés. Mais un domaine, majeur, incontournable, dans les sciences de l’homme, n’a pas eu, jusqu’à présent, son dictionnaire (…) : la psychologie et la psychopathologie des religions.vers les éditions Bayard